Édito

Joyeux Noël, M. le président...

Comme tous bons Français, à Noël nous sommes tentés d’offrir un cadeau à notre Président de la République.

Car enfin voilà un homme qui se dévoue 24h sur 24h pour notre avenir, cela mérite bien une petite gratification.
Certes, on peut envoyer des chocolats, mais s’il en reçoit des millions de boîtes, je crains pour la crise de foie.
Un parapluie ? On a eu l’occasion de voir qu’il en avait déjà un.
Un livre ! C’est bien un livre, mais a-t-il vraiment le temps de lire ? Et puis on est si nombreux qu’il risque de recevoir deux fois le même.
Non, moi je pencherais volontiers pour une boussole.

Pas le modèle boy-scout qui n’indique bêtement que le Nord, il n’a qu’à regarder la mousse au pied des arbres de l’Élysée pour savoir où aller.
Non, je pense plutôt à un modèle de boussole, peu courant il est vrai, mais qui indique la Gauche.

Car soyons francs, dans son rapport spatio-politico-temporel, il a l’air un peu déboussolé ce Président.
Faut dire que du temps où il était candidat et que de la rue, il regardait avec envie les fenêtres de l’Élysée, sa main gauche se trouvait à sa gauche, il ne pouvait pas se tromper, mais depuis qu’il est élu et que de la fenêtre de l’Élysée il regarde la rue, son bras gauche se trouve là où se trouvait la droite hier, vous me suivez ?

Sans compter que depuis qu’il est Président le patronat n’arrête pas de le faire tourner dans tous les sens. À Bruxelles, Merquel lui aurait mis le doigt dans l’œil et Ayrault lui aurait offert un bonnet rouge trop grand qui lui tombe jusqu’aux yeux.
Du coup il ne sait plus où il en est.

Donc une boussole qui indiquerait la gauche pourrait être un cadeau utile.
Je sais qu’il existe chez Marx et Engels, une célèbre boutique de Londres, un modèle tout à fait comme il faut, qui non seulement indique la gauche, mais aussi où se trouve les profits, comment calculer le coût du travail et celui du capital. Il y a même une fonction âge de la retraite et une autre qui compare automatiquement le smic et le coût de la vie, ça peut être utile ça.

De plus ce modèle n’a pas besoin qu’on change les piles, il suffit juste de lever le poing et la boussole se recharge toute seule.
Donc si tout le monde est d’accord on se cotise et on passe commande à la prochaine manif.

En attendant je lui envoie un exemplaire de Mémo Luttes. L’Histoire, c’est bien aussi, comme boussole.

... et bonne année à tous.

Jacques Aubert