En démocratie, il ne s’agit pas seulement de voter il faut aussi pousser

par Jacques Aubert (publié le mardi 28 janvier 2014)

Il faut se rendre à l’évidence, en mai-juin de l’année dernière il n’est pas impossible qu’on ait élu des timides à la tête de l’État.
Certes on aurait tout accepté pourvu qu’on se débarrasse des réactionnaires agités qui occupaient la place, mais de là à se retrouver avec des émotifs que l’ampleur de la tâche tétanisent, il y a un pas qu’on n’est pas prêts à franchir. C’est bien simple : quand ils bougent, ce n’est pas eux qui remuent mais c’est que d’autres les bousculent. Il a suffit que Mme Merkel les secoue un (lire la suite...)

Inauguration de l’expo Renault et la collaboration

par Jacques Aubert (publié le mardi 28 janvier 2014)

Le 21 février 2013, à la Maison des syndicats Michel Germa de Créteil, était présentée l’exposition Louis Renault et la collaboration. Cette inauguration fut célébrée en présence de Christian Favier, sénateur et président du Conseil général du Val-de-Marne, Thierry Le Paon, membre de la CE confédérale de la CGT, Pascal Joly, secrétaire général de l’Union régionale Île-de-France de la CGT, Camille Montuelle, secrétaire générale de l’Union départementale CGT du Val-de-Marne et Bernard Devert de la Fédération CGT de (lire la suite...)

Les Accords du Perreux

(publié le mardi 28 janvier 2014)

Il y a 70 ans, le 17 avril 1943, étaient élaborés les Accords du Perreux.
Fin 1942, Jean Moulin avait reçu mission du général de Gaulle de réunir l’ensemble des mouvements de Résistance, afin d’assurer à la France une légitimité face aux Américains qui n’accordaient aucun intérêt à un gouvernement hors du pays (Londres) s’appuyant sur des forces nationales clandestines qui n’avaient, selon eux, rien d’une armée. Les premiers contacts que prit Jean Moulin furent avec Benoît Frachon, responsable de la CGT (lire la suite...)

En ce temps-là, j’avais 10 ans !

par Denise Foucard (publié le mardi 28 janvier 2014)

Une date qui surgit en ce mois de mars 2013 et me remet en mémoire une histoire vécue il y a 80 ans et qui tombe comme une terrible menace dans une France durement frappée par une crise annonciatrice de lendemains dramatiques.
J’en appelle à ma mémoire, tant je pense qu’il faut aujourd’hui ouvrir les yeux sur la place accordée aux agissements de l’extrême droite, qui sous le titre usurpé de « Front national » a lancé une entreprise de banalisation de ses projets politiques néfastes en pratiquant un (lire la suite...)

Il y a 100 ans naissait Charlotte Delbo

par Jacques Aubert (publié le mardi 28 janvier 2014)

Si son nom de vous-dit rien, si vous en avez entendu parler mais n’avez jamais lu aucun de ses livres, alors faites-le.
J’ai découvert Charlotte Delbo il y a seulement quinze ans. Jusque-là, la déportation, je croyais savoir ce qu’il en était, mon père, mon oncle, de nombreux amis que nous fréquentions avaient vécus cette expérience, ils en parlaient et depuis mon enfance j’écoute ces récits. J’ai lu les livres, les rapports, les témoignages, vu les photos. Mais comme le disait mon père « il n’est pas (lire la suite...)

Choisy-le-Roi–Viêt Nam, histoire d’une amitié

par François Robichon, Pierre Brondel (publié le mardi 28 janvier 2014)

Il y a 40 ans, le 23 janvier 1973 étaient signés à Paris les Accords de paix mettant fin à la guerre du Viêt Nam. Pendant tout le temps de la négociation, la délégation vietnamienne séjournait à Choisy-le-Roi.
Le temps des guerres
Entre 1858 et 1885, la France prend possession du pays au terme d’une longue résistance de la monarchie et du peuple. C’est le début de la colonisation.
En 1945, à la fin de la 2nde Guerre mondiale, la France qui vient de se libérer de l’Occupation allemande, ne renonce pas à (lire la suite...)

J’adore manifester !

par Jacques Aubert (publié le mardi 28 janvier 2014)

C’est bien simple depuis 1962, j’en rate pas une !
Enfin presque, parce que le 30 mai 68, sur les Champs Élysées pour crier vive De Gaulle, j’y étais pas ; pas plus qu’en mai 83 pour l’école libre et dernièrement le 13 janvier contre le mariage pour tous, je n’y étais pas non plus. Mais en dehors de ça, je peux me vanter d’avoir eu la semelle militante ! De la République à Bastille, de la Bastille à Nation, de Nation à Denfert-Rochereau, de Denfert à Palais-Royal et de là à la République, et parfois même (lire la suite...)