Hommage aux fusillés de Châteaubriant le dimanche 23 octobre 2022

A l’occasion du 81e anniversaire de la fusillade qui a couté la vie à 27 de nos camarades martyrs, dont Guy MOQUET, fusillés par les nazis, l’UD CGT du Val de Marne, l’USR CGT 94 ainsi que notre IHS organisent le dimanche 23 octobre prochain, un départ collectif à destination de Châteaubriant pour leur rendre hommage.

Ils étaient syndicalistes, militants et élus communistes, patriotes et résistants de la première heure. Ils avaient été à la tête des luttes sociales qui avaient conduit à des avancées sociales majeures en 1936 comme la semaine de 40h, les congés payés et les premières conventions collectives.

Résistants de la première heure, ils furent internés et fusillés les premiers. Ces exécutions visaient à empêcher tous les actes de résistance, à les tuer dans l’œuf. Ils ne furent pas choisis par hasard. Les nazis ont demandé aux collabos de dresser la liste et ce fut Pierre PUCHEU, l’un des grands représentants du patronat qui s’en est chargé et pour cause, celui-ci avait choisi son camp ; « Plutôt Hitler que le Front Populaire ! »

La jeunesse en particulier avait donné le ton dès novembre 1940 en manifestant contre l’arrestation du professeur Langevin sur les Champs Elysées. Elle a par la suite payé un lourd tribut pour ces actes courageux.

Dès lors, la résistance allait être essentielle pour libérer la France, reconstruire le pays en s’appuyant sur l’indépendance économique de la France, la maîtrise des grands moyens de production et une politique innovante de protection sociale.

La CGT doit être fière de ces camarades qui ont permis de faire inscrire ces objectifs dans le programme du Conseil National de la Résistance qui ont su associer étroitement idéal de liberté et progrès économique par le progrès social. Cela c’est traduit par.

- Un droit à une protection sociale de haut niveau (Sécurité Sociale, droits à retraite, droits pour les familles)
- La nationalisation des secteurs clés de l’économie ; l’énergie, l’automobile, les transports etc…
- En donnant des droits aux salariés élargis par la mise en place des Comités d’entreprise et des CHSCT

Hier comme aujourd’hui, Macron, le serviteur zélé du patronat et des grandes fortunes profite de la crise que traverse l’Europe avec le conflit russo-ukrainien pour continuer de gaver les profiteurs de guerre. à travers une inflation galopante. C’est vrai pour le prix des énergies comme ceux des produits de première nécessité. . Il est donc utile et urgent de rentrer en résistance et que les travailleurs s’unissent pour combattre une régression sociale telle, qu’elle appauvrirait durablement l’ensemble de la population notamment les retraités es. Comme nous l’énonçons si fort dans nos manifs : « La régression sociale ne se négocie pas on la combat ! »

Le rendez-vous qui vous est proposé ce 23 octobre 2022 sera l’occasion, tout en rendant l’hommage dû à nos martyrs, d’être dans la continuation de leurs combats pour une humanité débarrassée de toutes formes d’exploitations et un monde réconcilié.
Nous vous invitons à faire un effort particulier pour faire venir de jeunes militants afin qu’ils vivent ce moment de commémoration qui les invitent à poursuivre le combat mené par leurs prédécesseurs.

Pour l’UD CGT 94 Cédric QUINTIN
Pour l’USR 94 Odette TERRADE
Pour l’IHS CGT 94 Jacques AUBERT